Vous devez être impatients et comme promis voici le compte rendu de la course.

Le Challenge.....

Il a commencé et c'est terminé à Leeuwarden, la capitale de la Frise !  https://fr.wikipedia.org/wiki/Frise_%28province%29
 
Les conditions météorologiques  étaient  très très mauvaises.  Nous avons eu de la grêle, des orages, beaucoup de pluie et énormément de vent.
La plupart du temps le vents était contre nous ou venait sur le côté ! Les lacs qu'on devait traverser étaient déchaînés ! Tout était très bien organisé.  

Toutes les personnes très sympathiques et toujours un grand sourire.  L'équipe du 11 City Tour a beaucoup travaillé pour nous offrir que le meilleur.

Nous étions logés sur des bâteaux d'époque.   Celui dans lequel nous logions, nous étions à peu près 26 personnes.  Il y avait 3 douches et 3 WC, mais tout se passait bien et on ne se bousculait pas pour les utiliser. C’était une petite cabine avec 3 lits superposés et un lave main. 

 Les bâteaux quittaient  la ville en même temps que nous le matin, et arrivaient  en principe avant nous à la prochaine étape.

Mes nuits étaient un peu agitées, car je prenais beaucoup de produits énergisants dans la journée et avec la grosse fatigue des heures de rame, ce n’était pas génial pour trouver le sommeil. Je n’ai eu qu'une seule très bonne nuit durant mon séjour.

Nous prenions nos repas sous un chapiteau. Le petit-déjeuner était servi entre 7 et 8h. Au même moment, nous récupérions nos GPS, afin que vous puissiez nous suivre en direct. J'avais le numéro 28. A l’issue  de la journée, on les remettait à l’équipe d’organisation pour qu’ils puissent être rechargés. 

Il y avait tous les matins une réunion vers 8h30.  On nous donnait des détails sur le parcours du jour, la météo,  même si elle n'était jamais stable et changeait tout le temps. On pouvait aussi poser nos questions.

On prenait  le repas du midi quand on arrivait vers le milieu de la course. On mangeait de la soupe, du pain et des bananes.Il fallait s'arrêter pendant 15 minutes, et nous étions chronométrés. Si un concurrent repartait avant que les 15 minutes ne soient écoulées, il perdait des points.  
Le dîner était servi toujours sous un chapiteau, et dans une nouvelle ville chaque soir.  Puis, on nous donnait les positions dans la course et un prix était remis aux gagnants du jour.

A la fin de chaque journée de course, on inscrivait notre nom sur une liste pour notre massage quotidien.Des kinés étaient là pour nous aider et soulager toutes nos douleurs. J'avais de la chance car mon ostéopathe était venue me faire les soins tous les jours, mais je ne ratais pas mon massage.

Fin partie 1